De la puissance du charisme

Étymologie : 

"Du Grec ancien "charisma" (en religion) : "Don temporaire donné par un dieu

à certains hommes pour leur permettre d'accomplir des choses extraordinaires."

Wikipédia


Pourquoi cet un homme ou cette femme a une présence qui fait taire l’assemblée, inspire respect et oblige à l’écoute ? Pourquoi un acteur, un personnage public va attirer spontanément tous les regards, susciter confiance et sympathie, presque admiration ?

 

Parce que cette personne possède un pouvoir, une grâce, au delà du charme : le charisme, basé sur la loi de l'attraction. Il ne s’agit pas ici de critères physiques, ni de beauté, ni encore de perfection, mais bien d’un assemblage de petits détails plus ou moins étudiés pour certains, naturels pour d’autres, qui font « que ça marche ». Une fois de plus, nous voilà sur le mode de la communication non verbale.

 

Il existe des clefs de base qui font que tel personnage ou tel autre va rester dans les mémoires : 

 

Son regard

Le personnage charismatique vous fixe dans les yeux assez longtemps pour générer chez vous des émotions, mais pas trop pour ne pas vous gêner. Cependant, vous vous sentez ainsi vu, reconnu, considéré, apprécié et cela suffit pour faire la différence.

  

Sa voix

Est posée, modulée sur des fréquences plutôt basses qui disposent d’ondes longues. Le charismatique utilise de vrais silences entre ses phrases, mettant ainsi en valeur tel ou tel concept ou message important.

  

Sa posture

Est droite, lui conférant naturellement une présence élégante et assurée.

 

Ses attitudes et valeurs

Le personnage charismatique est aligné sur ses valeurs, sans compromis sinon mais en transparence. Il sait ce en quoi il croit et il le fait savoir. Il est sûr de ses résultats, de ses convictions, ce qui donne de la droiture à son attitude, perceptible au premier coup d’œil et fait appel à des critères socialement admirés : honnêteté, droiture.

  

Ses émotions

Selon Jean-Louis Muller : « Celui qui accepte de ressentir et de gérer les quatre grandes émotions que sont la peur, la colère, la tristesse et la joie, a compris que les émotions sont de puissants leviers de motivation, d’implication et de productivité et fera preuve d’un charisme évident ». Il est alors question d’intelligence émotionnelle utilisée pour dire à l’entourage « Je suis comme vous, je partage vos doutes, vos questions, nous ne sommes que des êtres humains, nous nous ressemblons ». La passerelle se pose ainsi entre lui et son auditoire, facilitant le rapport de confiance et d’identification .

 

Pour ceux et celles qui ne bénéficient pas spontanément de ce charme certain, sachez qu’il existe des techniques simples à mettre en place :

• Le silence donne davantage de poids au message. Le doute semé un instant permet d’apporter des réponses et un soulagement immédiat. Reprendre les mots de l’autre dans votre phrase, le met en valeur. 

• La distance : sachez ne pas être disponible tout le temps, votre présence n’en sera que plus appréciée. 

• L’implication : parlez à la première personne du singulier, assumez vos idées, vos valeurs et vos opinions. Reconnaître ses torts et ses erreurs fait de vous un personnage humble qui ne baisse pas les bras devant l’adversité et capable de se mettre à la place des autres. 

• Soyez pédagogue, enseignez, expliquez et encouragez pendant l’effort. Démontrez que vous l’avez déjà fait vous-même, ça rassure.

 

Enfin, restez vigilant face à un leader, un chef d’état, un chef religieux charismatique ou autre responsable de quoi que ce soit : conservez toujours votre libre arbitre, faites confiance à votre intuition et écoutez la petite voix intérieure qui vous dit si c’est bon pour vous ou pas.

Apprenez à distinguer le fond du message de la forme et à en prendre en compte ce que vous ressentez vraiment. Sinon, c’est de l’abus de pouvoir pouvant aller jusqu’à la manipulation.

 

Quant à moi, j’aurais presque envie de ne pas m’interroger trop longuement si George Clooney m’invitait à déjeuner… (mais le cas ne s'est pas encore présenté...)

Écrire commentaire

Commentaires : 0